bandeau_entretien

L’entretien d’embauche

C’est le point clé d’un processus de recrutement. 70 % de votre réussite est en jeu à ce moment-là. Un rendez-vous à bien préparer pour être à l’aise et le réussir.

À quoi sert l’entretien d’embauche ?

L’entretien d’embauche permet au consultant d’un cabinet, au conseiller en recrutement ou au manager en entreprise de se rendre compte si vous avez le bon profil pour le poste à pourvoir. Il vous évalue sur des critères objectifs (compétences, résultats…) et cerne votre motivation.

La préparation de l’entretien

  • Menez un bilan personnel : listez vos compétences, vos points forts…
  • Connaissez vos points faibles : en donner une explication claire les minimise et recentre le débat sur vos points forts.
  • Définissez vos objectifs et vos motivations : type de responsabilités, secteur d’activité, taille d’entreprise, salaire, mobilité, intérêt pour le poste…
  • Entraînez-vous à vous présenter, à parler de vos motivations pour le secteur bancaire et pour l’entreprise où vous postulez, à répondre aux questions classiques (qualités/défauts, plus belle réussite, plus gros échec…).
  • Informez-vous sur l’entreprise (produits, stratégie…) et sur le secteur bancaire.

 Le déroulement de l’entretien d’embauche

  • La prise de contact : franche poignée de main, regard droit. Mettez-vous à l’aise, sortez bloc et stylo.
  • L’introduction du recruteur : demandez-lui sur quels éléments il souhaite avoir des précisions ou proposez-lui de présenter votre parcours scolaire puis professionnel.
  • Votre présentation : 5 à 10 minutes maximum. Synthétisez vos expériences, présentez leurs valeurs ajoutées. Prenez le temps de respirer entre vos phrases et soyez attentif aux réactions du recruteur, il peut vouloir intervenir pour poser une question.
  • Les questions du recruteur : il cherche des précisions, des éléments concrets : des exemples, des chiffres, des données factuelles. Évitez d’être trop évasif ou trop flou, cela ne l’aide pas à se forger une opinion.
  • L’échange : saisissez les occasions de rebondir et d’établir un dialogue (préparez quelques questions en amont).
  • La conclusion : renseignez-vous sur les étapes suivantes/le process prévu pour le recrutement/le calendrier. Si vous êtes particulièrement motivé et convaincu de la pertinence de votre profil pour le poste, n’hésitez pas à le formuler.

 À faire

  • Être bien préparé
  • Rester soi-même.
  • Sourire
  • Être concret : donner des exemples, évoquer des projets précis.
  • Respirer… Laisser le recruteur intervenir s’il le souhaite.

 À ne pas faire

  • Arriver en retard, dans une tenue négligée.
  • Oublier ses outils : CV, annonce, stylo, bloc-notes…
  • Présenter trop longuement son parcours.
  • Essayer de passer pour ce qu’on n’est pas et avoir un discours qu sonne faux.
  • Être négatif sur ses expériences, dénigrer ses employeurs.
  • Être sur la défensive. Le recruteur ne cherche pas à vous piéger mais d’abord à mieux vous connaître (s’il vous a convoqué c’est que votre profil comporte des atouts).

 Liens utiles

Keljob – Préparer un entretien d’embauche en 30 minutes

7 conseils pour préparer et réussir son entretien d’embauche

Notre simulateur d’entretien d’embauche