Trois conseils pour intéresser les recruteurs sur les réseaux sociaux

« Ne pas être présent sur les réseaux sociaux aujourd’hui, c’est comme décider de ne pas répondre aux offres d’emploi proposées par les cabinets de recrutement alors que l’on est en recherche, résume Laurent Rignault, dirigeant de Expert is Me, agence conseil en communication digitale. La question est de savoir ensuite quelle stratégie on met en oeuvre pour y apparaître. »

Aujourd’hui, tout recruteur, ne serait-ce que par simple curiosité, a la tentation d’effectuer une recherche pour son « sourcing » (identification) de candidats ou une « qualification » (vérification d’informations) sur des candidatures qu’il reçoit. « Les DRH et les cabinets de chasse de tête utilisent de plus en plus les outils digitaux, surtout pour recruter des cadres. » Autant leur faciliter la tâche….

1- Accepter la transparence

La démarche n’est pas toujours simple : décider d’apparaître sur LinkedIn ou Viadeo signifie livrer à tous ses expériences passées, ses compétences, et en filigrane parfois, dévoiler le fait que l’on recherche un emploi, ou au moins que l’on est attentif aux opportunités. Un changement culturel qu’il faut admettre, tout en ne se sentant pas obligé de tout dévoiler.

À l’origine plutôt orienté vers le business ou l’image sociale (on invite ses clients, ses collègues, ses relations professionnelles voire personnelles), les réseaux sont peu à peu devenus l’un des moyens privilégiés pour trouver un emploi. Profitez-en : vous avez la liberté de mettre en valeur les éléments que vous souhaitez exploiter dans votre métier, sur lesquels vous serez identifié.

Être transparent ne signifie cependant pas tout dire. Gardez par exemple pour un réseau en particulier, souvent moins utilisé pour la sphère professionnelle comme Facebook, vos données plus personnelles, en en restreignant l’accès.

2- Du nouveau… toujours du nouveau

La présence sur les réseaux sociaux s’apparente de plus en plus à une démarche marketing. Et la marque, c’est vous. Des stratégies se mettent ainsi en œuvre pour apparaître le premier sur une recherche « simple » sur Google. « Je mets à jour très régulièrement mon profil sur LinkedIn, témoigne ainsi Marie Sagarzazu, directrice de compte chez madeinblog.ca, agence digitale canadienne qui met en relation des influenceurs (bloggueurs) et des marques. J’ajoute par exemple chaque nouveau client sur mon profil. Plus on effectue des modifications régulièrement, plus on apparaît dans le top des recherches. »
Une démarche conseillée aussi par Olivier Fécherolle, directeur général de la stratégie et du développement de Viadeo. « Je conseille de changer souvent au moins le titre professionnel, et l’accroche. Tout est simple à modifier, donc quand vous menez un nouveau projet, avez développé de nouvelles activités, c’est important de l’indiquer. » Mais attention: tout changement risque d’être transmis automatiquement à tout votre réseau, dans lequel apparaît peut-être votre employeur. Il pourra trouver suspecte cette mise en avant régulière…  »

On peut choisir de ne pas communiquer à tous ces informations », conseille Marie. Il suffit de décocher les cases correspondantes.

3- Mettre en avant ses compétences

Pour repérer les compétences recherchées dans telle ou telle entreprise ou secteur d’activité, Marie conseille d’utiliser les réseaux sociaux pour qualifier soi-même sa candidature : « Quand j’étais en recherche de stage, j’ai pris le temps de visiter les profils des personnes en poste dans les entreprises qui m’intéressaient, pour adapter mes mots-clefs. Par exemple, dans la communication, j’ai pu vérifier que l’on utilise l’expression « print » ou « imprimé », gestion des communautés plus que community management… »

Veillez cependant à ne pas vous oublier en voulant faire coller à tout prix votre profil aux besoins supposés du marché du travail. « Vous avez une offre de service à proposer, vous devez rester en adéquation avec ce que vous cherchez personnellement et ce que vous êtes, garder ce fil rouge » conseille Laurent Rignault. L’important est certes d’être visible, mais d’abord pour se voir proposer des offres qui vous correspondent…

Vous pouvez aussi faire valider vos compétences auprès de votre réseau, ce qui leur apportera du crédit et donnera une idée aux recruteurs de la manière dont vous êtes perçu. Cette fois, dans la vie réelle.

 

Dominique Perez – L’Express. Dominique Perez est journaliste spécialisée dans les questions de formation et d’emploi.